Communiqué de Presse

Bernd Sannwald pousse l’art de la photographie au-delà de ses limites


Tout d’abord, on croit voir des toiles de peintre. C’est au moyen de l’utilisation rigoureuse de la lumière que Bernd Sannwald dépeint son sujet, l’interprète et le comprend. Il pousse l’art de la photographie au-delà de ses limites usuelles et positionne son travail à mi-chemin entre la photographique d’objets et l'image élaborée, méconnaissable, de la photo génération Photoshop.

Grâce à ce talent particulier pour découvrir le 'chemin vers la lumière', il crée des images uniques, qui suscitent des associations mentales et nous guident vers un monde imaginaire inexploré.

 

Des tableaux crées par la lumière

Comme ses oeuvres, les titres poétiques de ses photos sont énigmatiques. Ils naissent spontanément, suivant l'inspiration. Les images, graphiques, surgissent en revanche au hasard des visites, dans les rues, les ruelles, les musées et les gares ou les bâtiments. 

Structures, superficies ou couleurs étonnantes, révélées par la lumière, composent dans son regard un tableau abstrait fait de teintes, géométrie et reflets. L’artiste fixe alors sur le film sa vision mystérieuse, composée d’un angle, une lumière ou une ombre, un reflet. Ainsi naissent ses images, libres de macrophotographie et d’élaboration digitale.

A la recherche de l’étonnement dans le quotidien

Durant ses voyages, Bernd Sannwald  parcourt des kilomètres à pieds, explorant des lieux, des villes, des musées, toujours à l’affut d’une surprise dans le banal.C’est ainsi qu’au cours d’une promenade à Berlin il décèle dans la façade d’une maison assez commune, un angle particulier, un point de vue d’artiste, une image qui s’intitulera “L’Eté Indien”

Dans un musée ennuyeux il découvre tout à coup “son” tableau, un rideau surexposé, qu’il nomme “Le Voyeur”.

Ce talent de percevoir les choses d’un point de vu tout à fait différent, de reconnaitre les structures et les formes et de dévoiler ce qui autrement resterait inobservé, distingue ses photos. Il laisse ainsi au spectateur un souvenir unique des villes, le guide de voyage photographique de Bernd Sannwald.